Découvrez nos métiers

Technicien Électronicien

En tant que Technicien Électronique chez NOVAE, votre mission consiste à assurer le bon fonctionnement des systèmes électroniques au sein de nos projets industriels.

Vous intervenez dans la maintenance, le dépannage et l'optimisation des équipements électroniques, contribuant ainsi à la fiabilité et à la performance des installations.

Nos offres d'emploi Technicien Électronicien
  • Niveau d'études : Bac+2 à Bac+3
  • Salaire moyen : 2100 à 2900 € brut (hors primes et indemnités)
  • Évolution possible : Responsable électronique, Ingénieur électronique, Chef de projet électronique
Technicien Électronicien

Les principales missions d'un Technicien Électronicien chez NOVAE

En tant que technicien électronique, vous serez amené à :

  • Maintenance et dépannage : Assurer la maintenance préventive et curative des équipements électroniques, diagnostiquer les pannes et effectuer les réparations nécessaires.
  • Optimisation des systèmes : Participer à l'optimisation des systèmes électroniques pour améliorer leur performance et leur fiabilité.
  • Collaboration interdisciplinaire : Travailler en étroite collaboration avec les équipes d'ingénierie, de production et de maintenance pour garantir une intégration harmonieuse des composants électroniques.

Les compétences humaines d'un Technicien Électronicien

  • Sens de l'analyse et de la résolution de problèmes
  • Autonomie et rigueur
  • Communication efficace

Les compétences techniques d'un Technicien Électronicien

  • Maîtrise des composants électroniques
  • Dépannage et diagnostic électronique
  • Connaissances en programmation (si applicable)

Nous recrutons des techniciens électronique

Rejoignez nos équipes et faites progresser votre carrière en travaillant sur des projets innovants. Ensemble, nous façonnons l'avenir de l'ingénierie industrielle et créons des solutions qui repoussent les limites de l'innovation.

Offres d'emploi technicien électronique :

Quelle formation pour devenir électronicien ?

Le métier d'électronicien est un domaine passionnant et en constante évolution, offrant de nombreuses opportunités aux personnes intéressées par la technologie, l'ingénierie et les systèmes électroniques.

Quelle formation pour devenir électronicien ?

Dans cet article, nous allons explorer comment devenir électronicien, quelles sont les formations requises et leur déroulement. Alors, si vous êtes curieux de savoir comment intégrer ce secteur prometteur, poursuivez votre lecture !

Premiers pas vers le métier d'électronicien

Pour réussir en tant qu'électronicien, il faut être doué pour analyser des problèmes, faire preuve de créativité et posséder une excellente capacité à travailler en équipe.

Mais avant tout, intéressons-nous aux compétences techniques nécessaires. Vous devez maîtriser les concepts liés à :

  • L'électricité et l'électronique
  • La lecture de schémas électroniques
  • Le diagnostic et la résolution de problèmes de circuits électriques ou électroniques
  • Le fonctionnement des composants électroniques (résistances, condensateurs, diodes, transistors...)
  • Les outils et logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO)

Familiarisation avec le matériel et les instruments

Il est également indispensable de maîtriser les instruments de mesure tels que le multimètre, l'oscilloscope et les générateurs de signaux. Une bonne connaissance en informatique est aussi nécessaire car vous serez amené à utiliser des logiciels spécialisés pour créer ou réparer des systèmes électroniques.

Les formations pour devenir électronicien

Maintenant que vous avez une idée des compétences requises pour devenir électronicien, intéressons-nous aux formations disponibles. Il existe plusieurs parcours possibles, qui dépendent du niveau d'études que vous souhaitez atteindre ainsi que du temps et des ressources dont vous disposez.

CAP Électrotechnique

Le CAP (certificat d’aptitude professionnelle) électrotechnique est un diplôme de niveau 3 qui permet d'accéder directement au métier d'électronicien. Cette formation se déroule sur deux ans et forme les étudiants aux techniques de câblage, de programmation et de maintenance d'équipements électriques et électroniques. Avec un CAP en poche, il est possible de commencer à travailler en tant qu'électronicien junior ou technicien d'études.

Bac pro Systèmes numériques

Une autre possibilité est de suivre un bac professionnel en systèmes numériques. Sur trois ans, cette formation prépare les étudiants à concevoir, développer et entretenir des équipements électroniques dans divers secteurs, tels que l'industrie, l'aéronautique ou encore l'informatique. En obtenant ce diplôme, il est possible de poursuivre ses études en BTS (brevet de technicien supérieur) ou en BUT (Bachelor Universitaire de Technologie), par exemple.

Ne ratez aucune offre d'emploi.

Aéro, Défense, Spatial, Auto, Energie : nos nouvelles offres 1 fois / semaine par mail

BTS Électronique

Le BTS Électronique permet d'acquérir une spécialisation dans le domaine et une qualification reconnue sur le marché du travail. La formation, dispensée sur deux ans, couvre les compétences clés de l'électronique telles que la conception de circuits imprimés, la programmation de microcontrôleurs, ainsi que la maintenance et le dépannage de systèmes électroniques complexes. Pour intégrer un BTS Électronique, il faut généralement être titulaire d'un baccalauréat scientifique ou technologique. Une fois leur BTS obtenu, les diplômés peuvent continuer leurs études vers un BUT ou intégrer directement le monde professionnel.

Bachelor Universitaire de Technologie Génie électrique et informatique industrielle (GEII)

Le BUT GEII se déroule en trois ans et offre une formation plus approfondie en électronique, incluant également des connaissances en électrotechnique et automatisme. Ce diplôme universitaire prépare les étudiants aux métiers d'ingénieur-e technicien-ne en génie électrique, électronicien-ne ou encore automaticien-ne. Suite au BUT, il est possible de poursuivre ses études en Master professionnel ou en école d’ingénieurs, selon les ambitions de chacun.

Choisir sa voie et réussir en tant qu'électronicien

Être électronicien présente de nombreux avantages, tels que l'opportunité d'évoluer dans un secteur en constante croissance ainsi que la diversité des métiers et domaines d'intervention possibles. Le choix de votre formation dépendra de vos intérêts, de votre niveau scolaire actuel et de votre objectif professionnel.

Bien se renseigner sur les différentes formations

Avant de vous lancer dans une formation pour devenir électronicien, il est conseillé de bien vous informer sur le contenu de chaque cursus et de visiter les établissements qui les dispensent. N'hésitez pas à rencontrer des professionnels du secteur et à échanger avec eux afin de mieux comprendre les compétences et connaissances requises pour réussir dans ce domaine.

Poursuivre son apprentissage tout au long de sa carrière

Vu l’évolution rapide des technologies et des méthodes de travail, il est primordial pour un électronicien de maintenir ses compétences à jour. Ceci inclut la formation continue par le biais de stages ou de cours en ligne, ainsi que la participation régulière à des événements et conférences liés à l'électronique.

Électronicien : un métier aux multiples facettes et opportunités

Dans notre société largement dominée par l'essor de la technologie, le métier d'électronicien occupe une place prépondérante.

Électronicien : un métier aux multiples facettes et opportunités

Professionnel polyvalent opérant dans différentes industries, l'électronicien intervient à toutes les étapes de la chaîne de production électronique, depuis la mise au point des prototypes jusqu'à la maintenance des équipements en passant par leur fabrication.

Le rôle et les compétences requises pour devenir un électronicien

L'électronicien a pour mission principale d'élaborer, assembler, tester et réparer des systèmes électroniques destinés à diverses applications. Cela inclut notamment la conception de circuits intégrés, le câblage, la programmation de microcontrôleurs ou encore la réalisation de schémas électroniques. Pour mener à bien ces différentes tâches, l'électronicien doit posséder de solides compétences techniques et être capable de travailler tant sur des systèmes analogiques que numériques.

Des aptitudes théoriques et pratiques indispensables

Afin de maîtriser les nombreux aspects du métier d'électronicien, il est crucial de développer une expertise reposant à la fois sur des connaissances théoriques et pratiques. Les formations spécialisées dispensées par les écoles d'ingénieurs, les universités ou les centres de formation professionnelle permettent ainsi d'acquérir les compétences nécessaires en électronique, programmation, automatisme, mécanique ou encore optique.

Par ailleurs, le métier d'électronicien nécessite également un esprit d'analyse et de synthèse ainsi que des capacités d'adaptation afin de pouvoir comprendre rapidement les enjeux d'un projet et proposer des solutions innovantes pour pallier aux problèmes rencontrés. Des aptitudes à travailler efficacement en équipe sont également indispensables pour interagir avec l'ensemble des acteurs d'un projet : ingénieurs, techniciens, clients ou fournisseurs. Enfin, une bonne maîtrise de l'anglais est souvent requise pour assurer une veille technologique de qualité et être en mesure de communiquer avec les différents partenaires internationaux.

L'aéronautique : un secteur porteur pour les électroniciens

L'un des domaines d'application particulièrement dynamiques pour les professionnels de l'électronique est celui de l'aéronautique. Les constructeurs aéronautiques font en effet appel aux compétences des électroniciens pour concevoir et réaliser les systèmes embarqués sur les avions, les hélicoptères ou encore les drones. Les équipements concernés englobent aussi bien les systèmes de communication, les instruments de navigation, la commande des moteurs ou encore les dispositifs de sécurité (radars, détecteurs, alarmes).

Une industrie exigeante soumise à de fortes contraintes

Travailler dans le domaine de l'aéronautique implique de relever des défis considérables et de répondre à des exigences de performance et de fiabilité très élevées. Les équipements électroniques embarqués sur les aéronefs doivent en effet résister aux conditions extrêmes (haute altitude, basses températures) et ne laisser aucune place à l'erreur pour assurer la sécurité des passagers et des équipages. Ainsi, les électroniciens spécialisés dans l'aéronautique travaillent en étroite collaboration avec les autres corps de métier tels que les ingénieurs mécaniciens et les spécialistes de l'avionique.

Ne ratez aucune offre d'emploi.

Aéro, Défense, Spatial, Auto, Energie : nos nouvelles offres 1 fois / semaine par mail

L'industrie de la défense : un autre domaine d'intervention majeur pour les électroniciens

Outre l'aéronautique, les compétences des électroniciens sont également très sollicitées dans le secteur de la défense. Les armées font appel à ces professionnels pour développer ou assurer la maintenance de divers systèmes électroniques utilisés dans le cadre des missions militaires. Cela peut inclure notamment la fabrication de radars, de dispositifs de communication sécurisée, de systèmes embarqués ou encore de capteurs destinés à l'analyse de situations tactiques.

Des opportunités variées au sein des entreprises et des organismes publics

Les perspectives d'emploi pour les électroniciens œuvrant dans le domaine de la défense sont nombreuses et peuvent concerner aussi bien des entreprises privées spécialisées que des organismes publics, tels que les ministères de la Défense et leurs agences rattachées. Au sein de ces structures, les professionnels du secteur, qu'ils soient techniciens spécialisés ou ingénieurs, peuvent être amenés à travailler sur des projets aussi bien à l'échelle nationale qu'internationale. De plus, les enjeux liés à la cybersécurité peuvent également offrir de nouvelles perspectives pour ces métiers.

En résumé : les électroniciens bénéficient d'un large champ d'action

Au regard des multiples domaines d'application et des cas concrets abordés dans cet article, il apparaît clairement que le métier d'électronicien offre un vaste champ d'action aux professionnels du secteur. Que ce soit au sein de l'aéronautique, de l'industrie de la Défense, ou encore d'autres industries telles que l'automobile, les télécommunications ou la santé, les compétences des électroniciens sont sollicitées et permettent à ces derniers d'accéder à de nombreux postes de travail diversifiés.

Les métiers de l'électronique présentent ainsi l'avantage d'être porteurs, évolutifs et aptes à répondre aux défis technologiques contemporains. La formation initiale et continue ainsi que l'acquisition d'une véritable expertise pluridisciplinaire apparaissent comme les clés du succès pour les professionnels visant à s'épanouir pleinement dans cette voie passionnante.

mains
Les entreprises s'engagent

Focus

NOVAE rejoint le réseau
Les Entreprises s’engagent

En tant que membre, nous nous engageons à adopter des pratiques durables et responsables dans nos activités professionnelles. Cela comprend des mesures concrètes pour réduire notre impact environnemental, favoriser l'égalité et la diversité au sein de notre entreprise, et soutenir les communautés locales.

Nous croyons que les entreprises ont un rôle crucial à jouer pour construire un monde plus juste et plus durable, et nous sommes fiers de nous engager aux côtés des 65 000 entreprises membres partageant les mêmes convictions.

Nous nous engageons également à communiquer régulièrement sur nos actions et nos résultats pour que nos clients et partenaires puissent constater notre engagement.

Nous sommes convaincus que cet engagement en faveur de pratiques plus durables et responsables sera bénéfique pour toutes les parties prenantes de notre entreprise, et nous nous réjouissons de continuer à travailler dans cette direction à l'avenir.